A Niamey les digues de protection tiennent la hauteur record du Fleuve de 650 centimètres

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

A Niamey, suite aux précipitations reçues dans la partie sud-ouest du Niger et au Burkina Faso, le niveau d’eau observé à la station hydrométrique de Niamey est monté à 650 cm ce matin du 18/08/2020 à 09h00. C’est un niveau d’eau jamais atteint par le passé.

Données de niveau du fleuve Niger à la station de Niamey

 

Heureusement, pour l’instant la situation dans la ville est sous contrôle. Des sacs de sable ont été placés sur la digue aval du pont Kennedy pour empêcher l’eau de la dépasser. Les autres digues tiennent jusque-là.

Sur la Sirba, à cause des importantes précipitations enregistrées dans le sud-ouest du Niger et au Burkina, la crue reste au niveau de vigilance orange. A la date du 18-08-2020 à 01h00, le niveau d’eau de la Sirba, à la station Bossey Bangou, a atteint le pic de 709 cm pour un débit de 1 500 m3/s. Par la suite la station hydrométrique à mesurée une progressive et constante décrue. A Garbey Kourou le niveau ce matin à 9h était de 494 cm pour 1180 m3/s.

 

La prévision pour les prochaines heures nous dise que avec les pluies tombés en amont on doit s’attendre encore une petite montée dans les villages en aval de Bossey Bangou. Le pic arrivera dans la matinée de demain a Touré et dans l’après-midi ou la soir dans les autres villages pour une montée d’une dizaine de centimètres en plus du niveau actuel.

 

Dans les villages riveraines de la Sirba on constate d’importants dégâts. Garbey Kourou est la localité plus touchée. Au niveau du village le SCAP-RU a dénombré 198 ménages et 992 personnes sinistrées. 30 maisons sont tombées e 36 ont été partiellement endommagées. 74 murs de concession sont tombés ainsi que 47 greniers, 40 magasins. Un forage a été submergé. Au plan agricole un jardin potager a été envahi par les eaux et 5 sites maraichers. 47 champs de toutes les spéculations de cultures pluviales ont été inondés. De plus, la longue permanence des eaux d’écoulement a augmenté le taux des malades en particulier du paludisme.

A Touré, le bilan provisoire des dégâts suite aux inondations est de 65 champs de mil ou sorgho estimés à 135 ha, 6 jardins potagers, 4 jardins maraîchers submergés avec un forage avec pompe solaire. Un grillage a été emporté et des champs de gombo, sésame, calebassiers et mais envahis.

Dès autres villages seulement des informations fragmentaires remontent. A Larba Birno une pompe a été submergée et plusieurs champs de culture, de même que à Larba Touloumbo. A Tallé des dizaines d’hectares de champs de cultures pluviales et maraîchères sont inondés, ces effets sont dus soit au débordement de la Sirba soit au débordement du fleuve Niger.

Les données des niveaux d’eau à la station de Niamey et aussi de Bossey Bangou et Garbey Kourou peuvent être suivis en temps réel sur slapis-niger.org

Bulletin SLAPIS du 18 08 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *