Anadia 2.0: Séminaires Itinérants Inondations

Séminaires Itinérants sur le cycle de l’eau et les inondations pour renforcer l’autosuffisance des communautés face aux inondations et autres risques hydrométéorologiques extrêmes.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Un cycle de Séminaires Itinérants sur le cycle de l’eau et les inondations a été organisé par le projet ANADIA2 dans 5  villages riveraines de la Sirba au Niger du 30 juin au 4 juillet 2020.

Depuis 2006, l’Organisation Météorologique Mondiale encourage l’organisation de Séminaires Itinérants sur le temps et le climat à l’intention des agriculteurs d’Afrique de l’Ouest et de l’Est et en Inde (OMM, 2008) pour la gestion des risques de sécheresse. Les Séminaires Itinérants impliquent des communautés entières d’agriculteurs dans un séminaire d’une journée avec une diffusion exponentielle au niveau local. Le contenu du Séminaire Itinérant est adapté aux conditions locales (Stigter, 2007 et 2016).
Pour passer de la sécheresse à la préparation des communautés aux inondations, dans le cadre du Système Local d’Alerte Précoce pour les inondations de la rivière Sirba (SLAPIS), développé dans le cadre du projet ANADIA2.0 (Adaptation au changement climatique et réduction des risques de catastrophe dans l’agriculture pour la sécurité alimentaire – phase 2) mis en œuvre par IBE-CNR (Istituto per la BioEconomia – Consiglio Nazionale delle Ricerche), DIST (Politecnico e Università di Torino) et Direction de la Météorologie Nationale (DMN-Niger), nous avons adapté le concept de séminaires itinérants aux risques hydrologiques. L’objectif principal est de renforcer l’autosuffisance des communautés face aux inondations et autres risques hydrométéorologiques extrêmes. Les séminaires prennent la forme d’une réunion d’une journée dans un village, à laquelle toute la communauté est invitée. L’objectif est de rendre les communautés plus autonomes dans la gestion des problèmes hydrométéorologiques liés aux inondations qui affectent la vie humaine, l’habitat, les activités économiques, le bétail et les cultures, et d’accroître l’interaction entre la communauté et les Services Météorologiques et Hydrologiques Nationaux. De plus, les séminaires renforcent l’interaction entre les communautés locales et les services techniques locaux, augmentant la confiance. Les séminaires sont organisés en deux parties. La première se concentre sur le temps, le climat et l’hydrologie de la région, en particulier sur la relation entre les précipitations et les débits sur l’ensemble du bassin hydrographique et sur les sous-bassins locaux. Les aspects du changement d’affectation des terres / couverture terrestre et des changements dans les processus hydrologiques sont également bien développés afin de favoriser une meilleure compréhension de la dynamique dans laquelle les agriculteurs sont un acteur clé. La deuxième partie de la journée est consacrée à la description du SLAPIS et à capter la perception par les communautés des informations / alertes météorologiques et hydrologiques fournies. De cette manière on peut obtenir un retour d’information des communautés par un échange libre et franc d’idées et d’informations. Cette partie du séminaire est conçue pour engager tous les participants dans les discussions et obtenir des suggestions sur des informations supplémentaires et les voies et moyens d’améliorer la communication future pour faciliter une prise de décision opérationnelle efficace.
Les séminaires ont été organisés dans 5 localités (Tallé, Garbey Kourou, Larba Birno, Larba Toulombo et Touré) et ont permis :

  • Aux populations, aux villageois, SCAP-RU (Système Communautaire d’Alerte Précoce et Réponse aux Urgences) et aux observateurs des échelles colorées d’apprendre les notions d’inondations, de crues, de crues éclair, de pluie, de ruissellement, de risque, d’exposition, d’aléas, de changement climatique, etc…et les notions essentielles à une bonne compréhension des phénomènes d’inondations ;
  • Aux populations de bien comprendre comment se font les prévisions, l’alerte et de connaitre la chaîne et les canaux de transmission de l’alerte ;
  • Aux population de comprendre quels sont les outils de vigilance et de prévention qui sont à leur disposition ;
  • Aux acteurs du SLAPIS de connaitre la perception des populations et des parties prenantes locales vers le système mis en place et de identifier des actions ultérieures d’amélioration du système.

Une documentation photo et vidéo sur le séminaire et le système d’alerte a été produit incluant:

  • Interviews aux différents acteurs (maires/observateurs échelles/osv et scap-ru) ;
  • Reprise photo et vidéo des morceaux des séminaires ;
  • Reprise photo et vidéo de la Rivière Sirba, des échelles colorées et des hydromètres.

Pour plus d’information :
Vieri TARCHIANI, IBE-CNR, vieri.tarchiani@ibe.cnr.it
Mohamed HOUSSEINI IBRAHIM, DH-Niger, housseiniibrahimmohamed@yahoo.fr
Lawan Gaptia KATIELLOU, DMN-Niger, katielloulaw@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *