Décrue en dents de scie sur la Sirba

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La Rivière Sirba montre une lente décrue depuis le 18 août qui a été intercalée de brèves mais intenses montées dues aux précipitations locales. Les importantes précipitations, enregistrées dans le sud-ouest du Niger et au Burkina au mois d’août, ont généré une vague de crue qui a eu son pic à Bossey Bangou le 18 août à 01h avec la cote 709 cm (débit 1500 m3/s) et à Garbey Kourou le 20 août à 5h à la cote 522 cm (débit 1349 m3/s).
Ce matin du 3 septembre 2020 à 07h le niveau à Bossey Bangou était 607 cm (931 m3/s) et à Garbey Kourou 456 cm (973 m3/s).

 

 

 

 

 

 

 

En profitant de cette accalmie, la Direction de l’Hydrologie dans le cadre du projet ANADIA2 a organisé une campagne de mesure des débits pour améliorer la calibration de la courbe d’étalonnage des stations de Garbey Kourou et Bossey Bangou. Une autre campagne de jaugeages avait été faite à Niamey au début de la vague de crue le 19 août passé.

Les constatations des dégâts causés par les inondations du mois d’août continue. A Bossey Bangou le SCAP-RU a constaté 73 maisons tombées, 34 champs inondés et plusieurs animaux emportés.

Les prévisions météorologiques pour les prochaines 72h montrent des phénomènes modérés à importantes sur la région du Fleuve et sur le bassin de la Sirba au Burkina Faso. Par conséquent des montés soudaines pourraient être observées sur la Sirba et la crue du Fleuve Niger pourrais poursuivre au niveau rouge (le niveau du Fleuve le 2 septembre à 7 heures était de 658 cm).


Les données hydrologiques des stations de Bossey Bangou et Garbey Kourou sur la Sirba et de Niamey sur le Fleuve Niger sont disponibles en temps réel sur la plateforme slapis-niger.org.

Bulletin SLAPIS du 3 septembre 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *