La crue du Fleuve à Niamey se stabilise sur le ROUGE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Aujourd’hui la crue de la Sirba progresse lentement. A 09h du 13 aout 2020 le débit à Bossey Bangou était de 1053 m3/s pour une hauteur d’eau de 632 cm (15 cm plus d’hier). A Garbey Kourou ne niveau d’eau est constant depuis hier autour des 450 cm. D’autre part, les information qui remontent des observateurs indiquent que en aval la Sirba a du mal à déverser ses eaux dans le Fleuve Niger qui est aussi en plaine. A Tallé beaucoup de champs ont été inondés et le risque est que les eaux du Niger remontent dans la Sirba si la crue de ce dernier se poursuit, empêchant a la rivière de évacuer sa crue.

A Niamey, aujourd’hui à midi, le niveau du fleuve était à 631 cm, juste 7 cm en dessous du niveau mesurée le 1er septembre 2019 pour un niveau de 638 cm (débit 2 696 m3/s) et qui a été le record historique des observations hydrologiques à Niamey.

Le niveau du fleuve a monté rapidement jusqu’à hier en corrélation avec les précipitations et les apports des principaux affluents de la rive droite du fleuve dont principalement la Sirba, le Dargol et le Gorouol qui charrient les écoulements des pluies tombées au Burkina et dans la partie sud-ouest du Niger. D’ores et déjà plusieurs champs, jardins, habitations riveraines sont inondées. Hier l’eau était arrivée au sommet de l’ancienne digue en terre en aval du pont Kennedy, mais dans les dernières 24 heures, le niveau s’est stabilisé autour de 630 cm.

Heureusement, au mois de juillet l’Etat du Niger a réalisé d’important travaux de renforcement et de rehaussement de plusieurs digues de protection à Saga, Aménagement de Saguia aval, Kirkissoye, Lamordé entre autres. Cependant il y a lieu de revisiter régulièrement ces digues de protection et de colmater les brèches s’il y en existe et corriger les affaissements. Ces dernières heures, les autorités se sont empressées d’évacuer les populations jusque-là situées dans les zones inondables.

Par ailleurs, l’analyse des hydrogrammes des débits montre aussi une montée rapide de celui de cette année avec la même allure que ceux des années 2012 et 2019 ; et qui sont les années les plus humides ces cinquante dernières années ayant causées des inondations graves.

Les données des niveaux d’eau à la station de Niamey et aussi de Bossey Bangou et Garbey Kourou peuvent être suivis en temps réel sur slapis-niger.org

Bulletin SLAPIS du 13 08 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *